PAGE AUTEURE AMAZON

dimanche 20 mai 2018

Les idées préconçues gouvernent le monde

  
           Bonjour à vous mes chers lecteurs! Avant que plusieurs d'entre vous poussent des soupirs excédés sur un air de déjà vu ou que d'autres changent de registre, je tiens à vous prévenir que le sujet que je vais aborder aujourd'hui sera tout sauf ennuyeux. Attachez vos ceintures et suivez-moi pour la visite guidée! L'idée m'est venue suite à la lecture de plusieurs publications médiatiques qui ont découlé du mariage royal du Prince Harry et de l'actrice américaine Meghan Markle. Ah ah! Je retiens votre attention ou plutôt je vous embête une fois de trop avec une chronique qui a défrayé les médias de la planète ces dernières semaines. Pas de panique! Je vous avoue que moi aussi j'ai boudé la frénésie mondiale des préparatifs du mariage royal. Déjà à dix miles lieux de ces saintetés ajoutés à mes problèmes personnels, j'avais des chats plus prioritaires à fouetter... jusqu'à ce vendredi dernier quand j'ai appris que la mère de Meghan Markle était noire. Deux minutes plus tard, j'avais déjà plus de dix recherches en photos entamées sur la biographie de ses parents et des interviews clés de cette actrice américaine qui n'était pas si populaire que ça jusqu'à ce qu'elle fréquente le prince charmant. Plus encore, l'une des phrases que Meghan Markle a dit en entrevue a retenue mon intention et se présentait comme ceci:"je n'étais pas assez blanche pour obtenir un rôle principal de personnage blanc ni assez noire pour être crédible dans ce rôle non plus" (traduction libre). J'étais ahurie! Quoi? Je ne savais même pas qu'elle était métisse! Comment était-ce possible qu'on lui rappelât sans cesse ses origines ethniques? Dans un monde imparfait comme le nôtre c'est chose courante. Bien entendu, j'ai pris le temps de bien la scruter pour découvrir ses traits afro-américains. Étonnant n'est-ce pas?
            Ce n'est pas seulement l'avènement d'une afro-américaine dans la famille royale britannique qui m'a conduite à écrire cet article. Parmi les innombrables articles, vidéos publiés en ligne, les commentaires de l'un des internautes en particulier a retenu mon attention. Il lançait la réplique à des gens qui trouvaient que les médias encensaient trop Meghan Markle parce qu'elle était la métisse à intégrer une famille royale en Europe. Je dois préciser que l'internaute en question est un américain blanc (je devais préciser) qui a répondu ceci: " c'est tout de même ironique de constater à quel point tout le monde s'extase que Meghan Markle est extraordinaire parce qu'elle est la première personne biraciale à intégrer une famille royale, une position sociale au sommet de la pyramide. Tout cela parce que le teint de sa peau se rapproche davantage de la race caucasienne alors que d'un autre coté nous avons eu monsieur Barack Obama qui lui aussi est née d'une union biraciale. Toutefois son teint était plus foncé, le monde l'a acclamé comme le premier président noir américain alors qu'il était métis lui aussi" (traduction libre par moi-même de l'anglais américain). Le commentaire m'a soufflé car il m'a confrontée à ma propre ignorance: je n'avais pas réalisé à quel point j'étais enlisée dans ce stéréotype. Obama a toujours été pour moi un homme noir de grande envergure. Suis-je au courant de sa biographie? Oui. L'ai-je considéré comme métis? Non pas jusqu'à aujourd'hui. Vous imaginez à quel point j'ai été sidérée par cette révélation à moi-même. Je suis noire moi-même et je suis haïtienne. Malgré tout, une personne métisse a été dans mon esprit une personne à la couleur pâle. Comment puis-je me considérer comme une personne avec une ouverture sur le monde et ses valeurs multiculturelles et sociales si mes pensées sont catégorisées en silos?
             Vous êtes toujours là? Si je vous ai perdus en cours de route, je vous rattrape car je tiens à ce que nous terminons cette visite guidée ensemble. Désormais, je ne considèrerai plus une personne noire par la quantité de la mélanine visible qu'elle présente. Sinon comment puis-je espérer que les autres peuples nous voient différemment si mes idées sont si fragmentés? Alors mes lecteurs, dites avec moi: oui Meghan Markle est la première métisse afro-méricaine qui a intégrée la famille royale britannique mais Barack Obama a réécrit l'histoire en devenant le premier métis afro-américain à devenir le président du pays le plus puissant au monde. Si vous êtes plus arrêtés dans vos idées, (c'est votre droit le plus intime!), j'espère vaincre vos dernières réticences en vous affirmant que la plupart d'entre nous, noirs, sont issus d'un métissage parmi nos ancêtres. Et notre histoire est fascinante!
  *** crédit photo: http://ismahane.centerblog.net/rub-le-monde-en-noir-et-blanc-3.html
Cordialement, Alexa Madrexx
       

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion est importante pour moi. Je vous invite à me faire de vos impressions sur mes textes. Il me fera plaisir d'en parler avec vous.

Extrait de la deuxième édition "Forfait parental tout inclus"

(...) Catherine se sentit désolée pour lui. Elle l’avait déjà vu en compagnie d’enfants et avait pu constater le bonheur que cela lui p...