dimanche 16 avril 2017

Caresses vaines


Tu n'avais jamais su que j'étais amoureuse
De ta folie vagabonde et même de ta fougue complexe.
Tu ne t'étais jamais donné la peine de savoir
Que tu avais un jour été tout ce dont j'avais rêvé.
Mais j'avais vite déchanté quand cette réalité glacée
Telle une marâtre impitoyable m'avait secouée d'un bloc;
J'avais vu l'évidence dans ton regard sournois et surtout
Dans ton entêtement de refuser d'être vulnérable.
Tu avais toujours dit que c'était plus facile de me protéger
Si tu demeurais inaccessible, immuable d'émotions
Mais généreux de corps et de passion sauvage.
Toutefois  tu m'avais maintes fois confrontée car tu n'avais pas saisi
Mon accessibilité de coeur et d'âme ou mon manque de sensibilité.
Pendant que je te livrais mon corps enflammé sans retenu à tes caresses vaines,
Avaiss-tu la moindre idée ce que m'a coûté la forteresse autour de mon coeur
À bout de quelques trahisons et endurci par les coups bas?
Tu n'avais jamais compris la femme que j'étais vraiment
Parce que tu croyais résolument que j'étais encore une fille.
À coeurs fermés, corps-à-corps endiablés, soupirs étouffés,
Désir à peine consumé, tes caresses seraient toujours vaines
Car tu me convaincrais jamais de te laisser m'atteindre au coeur.
Alexa Madrexx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion est importante pour moi. Je vous invite à me faire de vos impressions sur mes textes. Il me fera plaisir d'en parler avec vous.

Nature surprenante

      Je vous ai dit à quel point j'adore la nature; plus encore, j'admire le talent du photographe qui a capté la magie de cette m...