samedi 3 décembre 2016

À ceux qui disent qu'ils aiment

À ceux qui disent qu’ils aiment
Ne me parlez pas d’amour,
Vous ignorez le sens même de ce mot.
Ne me dîtes surtout pas que vous savez aimer,
Vous qui prenez la possessivité pour l’affection,
La jalousie maladive pour une manière d’aimer.
Ne me parlez pas d’amour,
Quand ces femmes nient l’existence d’un enfant           
Par amour d’un amant ou d’un mari!
Ne citez guère ce mot
Quand des hommes tuent les leurs
Pour une femme qu’ils croient aimer à la folie!
Ne me parlez surtout pas d’amour
Quand vous confondez l’obsession d’accaparer quelqu’un
Pour le grand amour avec un ‘A’ majuscule.
En fait, que savez-vous de l’amour,
Vous qui confondez la violence et les sacrifices d’un cœur?
Demandez à une mère ce qu’elle a fait par amour :
Elle a gâché la vie de son enfant,
Lui a enlevé le sens de l’honneur.
Demandez à un père ce qu’il a fait par amour :
Il a détruit un rêve, effacé un sourire,
Ôté le goût de rire, ôté le goût d’aimer.
Ne me parlez surtout pas d’amour,
Si vous pensez que la passion fatale
Peut remplacer l’amour et même lui être égale.
Si vous voulez me parler d’amour,
Ayez au moins une grandeur d’âme,
Un cœur humble qui étonne par sa noblesse
Et qui peut saisir le sens net

Des sacrifices et des concessions.
Alexa Madrexx
***Extrait de mon recueil de poèmes "Kaléidoscope ou le festival des émotions contradictoires"  en vente sur Amazon. Les liens widgets sont accessibles à partir de mon blog sous l'onglets "livres publiés". 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre opinion est importante pour moi. Je vous invite à me faire de vos impressions sur mes textes. Il me fera plaisir d'en parler avec vous.

Nature surprenante

      Je vous ai dit à quel point j'adore la nature; plus encore, j'admire le talent du photographe qui a capté la magie de cette m...